Former et sensibiliser

Former, sensibiliser et fédérer les acteurs clés de la télémédecine

• Poursuite D.U de télémédecine reconnu DPC
• Extension D.U de télémédecine à l’étranger
• Poursuite des trimestrielles de la télémédecine
• Création d’une chaire internationale

DIU Télémédecine

Dès 2014, l’association Agir Pour La Télémédecine participe à la création du diplôme universitaire (DU) de télémédecine au sein de l’Université de Bordeaux. Elle prend en charge sa gestion et son développement. En 2015 les deux premières promotions, de 17 et 15 étudiants, dont leur rentrée.

Dès 2016, le DU devient un diplôme interuniversitaire (DIU), porté par l’Université de Bordeaux en coopération avec les universités de Montpellier, Besançon, Lille et Lille catholique. Cette nouvelle promotion ouvre en novembre 2016 avec 39 étudiants. En 2017 deux universités supplémentaires, Nantes et Caen, intègrent la formation.

Le DIU propose une approche globale de la télémédecine. Son objectif est d’apporter aux participants la connaissance nécessaire à la mise en place d’un projet de télémédecine au sein d’un établissement ou dans le cadre d’une activité libérale. Une approche transversale est privilégiée, s’appuyant sur des cas pratiques et une simulation « en laboratoire » de télémédecine. A la fin de leur formation, les participants sont aptes à définir, piloter et évaluer leur projet de télémédecine.

Le diplôme s’adresse aux médecins, infirmiers-ères diplomé-e-s d’Etat, chirurgiens dentistes, pharmaciens, aux titulaires de diplômes d’études paramédicales. Un diplôme de niveau Bac+3 minimum en lien avec la santé est requis.

La prochaine session du DIU se déroulera du 21 novembre 2017 au 30 juin 2018 avec près de 90 étudiants.

Les trimestrielles de la télémédecine

En avril 2015, l’association a lancé ses soirées-débats : les « trimestrielles de la télémédecine », qui ont pour objectif de fédérer l’ensemble des acteurs gravitant autour de cette nouvelle pratique médicale. Les premières soirées regroupent une quarantaine de personnes.

Ces rendez-vous sont depuis reconduits tous les ans, attirant de plus en plus de monde autour de thématiques différentes à chaque conférence. Les dernières « trimestrielles », organisées à Angoulême, Saintes et Poitiers en octobre 2017, ont réuni chacune plus de 70 personnes, dans une dynamique extrêmement positive.